Préparer son bien pour le vendre plus vite

Écrit par : Élodie 7 novembre 2014 Pas de commentaire

Les acheteurs potentiels se posent la question aujourd’hui : quelle est la vraie valeur d’un bien ?
On trouve effectivement de vraies disparités c’est pour cela que toutes les moyennes de baisse évoquées sont à prendre avec précaution. La qualité, l’environnement, la surface (trop grand, trop petit, trop de travaux) sont à prendre en compte. Les acquéreurs font aujourd’hui des calculs d’enveloppe globale (travaux, temps de transport).
Il faut donc, avant de mettre en vente à un prix supposé être le bon, étudier, préparer, encadrer afin d’obtenir une vente rapide et moins subir la baisse du marché. Si on vend plus vite, on vend donc mieux.
Un acheteur mieux informé sur la qualité de son achat acceptera plus facilement une baisse potentielle dans l’avenir de son acquisition (toutes les prévisions des économistes envisagent des baisses de 30 à 40% dans les 5 à 10 ans à venir). Son achat étant plus dicté par une nécessité de logement que par une quelconque spéculation plus dans l’air du temps. Mais finalement tout le monde s’y retrouve, le vendeur si la vente est rapide, et l’acquéreur si il est informé du prix global de son acquisition (prix d’achat, frais, travaux à prévoir, etc…).

Source : Olivier Marin

Partager !

Laisser un commentaire